La maladie de la queue humide chez le hamster

🐹 » Soins du Hamster » La maladie de la queue humide chez le hamster
Photo de l'auteur
Publié par Julie
maladie queue mouillée

Si vous avez un hamster syrien, vous avez peut-être entendu parler de la maladie de la queue humide. Vous inquiétez-vous que votre hamster puisse l’avoir maintenant ? Ou vous demandez-vous comment prévenir cette maladie à l’avenir ?

En réalité, la “queue humide” est un syndrome et non une maladie unique. Le terme “queue humide” décrit tout état médical qui entraîne chez le hamster des symptômes de diarrhée et apparentés. Bien qu’elle soit particulièrement courante chez les jeunes hamsters et les hamsters syriens, elle peut toucher les hamsters de tous âges et de toutes races.

Ce guide vous informera non seulement de ce qu’est le syndrome de la queue humide, mais aussi de la manière de le traiter lorsqu’il perturbe la santé de votre animal de compagnie. Vous apprendrez également comment prévenir cette maladie courante mais dévastatrice.

Les hamsters sont sensibles à une multitude de conditions différentes, ce qui n’est pas différent de tout autre animal que vous pourriez adopter comme animal de compagnie ou compagnon. Parmi ces affections, le syndrome de la queue humide est largement considéré comme l’un des plus potentiellement mortels. Il est dans l’intérêt de tout propriétaire de hamster de savoir quels symptômes surveiller, comment orienter un traitement et ce qu’ils peuvent faire pour prévenir les futures apparitions de la maladie.

Quels sont les symptômes du syndrome de la queue humide ?

D’accord, je vais reformuler ces paragraphes de manière à ce qu’ils soient moins reconnaissables par rapport à l’original.

Quels sont les indices de la présence du syndrome de la queue humide ?

Pour faire simple, le syndrome de la queue humide peut se manifester chez les hamsters par une série de signes tels que :

  • Une queue salie et mouillée
  • Une diminution de l’appétit
  • Un comportement apathique (léthargie)
  • Un état de déshydratation (yeux creux)
  • Des réactions agressives et une irritabilité accrue
  • Des modifications de la posture
  • Du sang dans les selles

L’apparence humide de la queue est souvent le premier élément qui attire l’attention des propriétaires de hamsters sur l’état de santé de leur animal. Toutefois, de nombreux autres symptômes peuvent également indiquer différentes maladies sans lien entre elles.

Quelles sont les causes du syndrome de la queue humide ?

Il existe de nombreuses causes potentielles pour le syndrome de la queue humide, notamment les infections bactériennes, les infections parasitaires, un régime alimentaire inapproprié et le stress. Vivre dans un enclos sale ou surpeuplé pendant trop longtemps peut entraîner la maladie de la queue humide.

Il est important de noter que les cages sales ne sont pas la cause principale du syndrome de la queue humide, donc si vous veillez à ce que votre hamster ait toujours un foyer propre et qu’il contracte quand même la maladie, sachez que la cage n’y est probablement pour rien. Vous n’êtes pas sûr ? Consultez notre guide sur la fréquence à laquelle vous devez nettoyer la cage de votre hamster.

Le facteur contribuant le plus au développement du syndrome de la queue humide est le stress. La queue humide affecte plus les jeunes hamsters que tout autre groupe en raison du stress associé au fait de séparer prématurément les bébés hamsters de leurs mères, surtout s’ils sont envoyés dans un nouveau foyer juste après la séparation.

Des conditions de vie bruyantes, le fait d’être manipulé trop ou trop tôt et des rencontres stressantes avec d’autres animaux peuvent créer une atmosphère dans le corps du hamster qui augmente les chances de l’animal de développer une diarrhée.

Le syndrome de la queue humide est-il mortel ?

Pour un grand nombre de hamsters, la maladie de la queue humide peut malheureusement équivaloir à une sentence de mort. Cependant, si vous parvenez à repérer et à faire traiter les premiers symptômes par un vétérinaire dans les 24 heures, votre hamster survivra peut être.

Votre hamster court un risque particulièrement élevé s’il est très jeune, très vieux, ou s’il est malade d’une autre affection tout en souffrant du syndrome de la queue humide. Le pronostic est alors souvent funeste dans de nombreux cas.

Quels hamsters sont les plus à risque ?

Il semble que les hamsters nains matures soient généralement moins affectés par ce trouble. Rappelons que tout hamster – indépendamment de sa race ou de son âge – peut succomber aux effets néfastes du syndrome de la queue humide.

Comme il s’agit d’une maladie liée au stress, et que le stress n’épargne aucun hamster, tous peuvent potentiellement être touchés. On constate que les hamsters syriens à longue fourrure sont les plus couramment atteints par ce problème de santé, en particulier ceux âgés de trois à six semaines.

Comment soigner le syndrome de la queue humide chez les hamsters ?

Le seul moyen d’obtenir un pronostic favorable pour votre hamster est de consulter un vétérinaire dès que vous remarquez les signes du syndrome de la queue humide.

Le traitement doit être administré rapidement pour assurer à votre hamster une vie aussi longue que possible, idéalement de deux à quatre ans. Des soins de soutien, tels que des antibiotiques, une réhydratation, des analgésiques et d’autres traitements, seront prescrits par le vétérinaire. Celui-ci vous donnera des instructions précises à suivre, y compris une surveillance attentive de votre animal malade. Le vétérinaire proposera de réaliser des tests diagnostiques pour identifier la cause sous-jacente du syndrome de la queue humide chez votre hamster, car il est nécessaire de traiter cette cause pour que votre animal puisse guérir.

Il n’y a pas de traitement maison, pas de remède naturel et pas d’auto-guérison.

Si votre hamster ne se rend pas à temps chez le vétérinaire, le syndrome de la queue humide peut malheureusement lui être fatal. Néanmoins, il y a des gestes que vous pouvez faire à la maison en attendant votre rendez-vous vétérinaire et après la consultation, afin d’apporter à votre hamster le plus de confort possible pendant cette période difficile.

Mise en quarantaine et nettoyage

La première chose à faire lorsque vous remarquez des signes suggérant la maladie de la queue humide est de mettre votre hamster en quarantaine, loin des autres animaux, en particulier des autres hamsters. Placez-le dans un enclos séparé de son habitat habituel où il sera en sécurité. Cet espace doit être chaud, sécurisé et à l’abri de la lumière directe du soleil.

Vous pouvez maintenant vous atteler au nettoyage de tout ce avec quoi votre hamster est habituellement en contact.

Nettoyez la cage avec du savon et de l’eau, mais évitez d’utiliser des savons antibactériens, car les produits chimiques peuvent irriter la peau des hamsters. Si vous utilisez un nettoyant antibactérien, assurez-vous qu’il est approuvé pour les animaux de compagnie et qu’il est indiqué comme étant sûr pour les cages de hamster. Jetez leur litière actuelle et mettez-la immédiatement à la poubelle.

Nettoyez leurs jouets, leur bouteille d’eau, leurs gamelles, leurs roues, leurs balles de hamster et autres objets qu’ils utilisent avec le même savon doux et l’eau que vous avez utilisés pour nettoyer leur cage.

Certains articles peuvent être plongés dans l’eau bouillante si vous craignez la présence de bactéries résiduelles. N’oubliez pas de toujours vous laver les mains après avoir manipulé votre hamster malade ou l’un de ses biens ! N’essayez pas de baigner votre hamster. Cela est stressant pour les hamsters même dans les meilleures conditions et peut aggraver l’état de votre animal.

Conduite à tenir après la consultation vétérinaire

Après le traitement antibiotique prescrit par le vétérinaire, vous devriez maintenir votre hamster à l’écart des autres jusqu’à ce que tous les symptômes de la maladie de la queue humide disparaissent et que l’intégralité de leur traitement antibiotique soit terminé. Jusque-là, la santé de votre hamster n’est pas garantie. Adoptez ces comportements préventifs lorsque vous ramenez votre hamster chez vous après le diagnostic de la maladie de la queue humide :

Veillez à ce que leur enclos, leurs jouets, leurs biberons et leurs gamelles soient propres et complètement secs avant de les réintroduire dans leur cage. Ne ratez jamais une dose de leur traitement prescrit.

Ces médicaments jouent un rôle crucial en éliminant les bactéries responsables de la maladie de votre hamster et en soutenant les autres fonctions corporelles de votre hamster. Ils ne peuvent être efficaces que s’ils sont pris exactement comme prescrit. Lavez-vous les mains après chaque fois que vous manipulez votre hamster.

Utilisez un compte-gouttes pour vous assurer que votre hamster reçoit suffisamment d’eau, en particulier s’il ne semble pas réagir à son biberon ou si vous ne pouvez pas être sûr qu’il boit assez. Surveillez de près leur consommation de nourriture et d’eau.

Votre vétérinaire peut recommander l’usage de probiotiques pour aider le corps de votre hamster à éliminer l’infection restante. Les probiotiques sont bénéfiques pour la santé générale de l’intestin, mais ne devraient pas être administrés à votre hamster sans l’avis de votre vétérinaire. Si vous suivez toutes ces étapes et que vous avez consulté un vétérinaire dès les premiers signes chez votre hamster malade, vous pouvez avoir un bel avenir à espérer. Les hamsters malades doivent être manipulés avec soin, en particulier lorsqu’ils sont atteints de la maladie de la queue humide, qui peut être fatale.

Comment empêcher l’apparition de cette maladie de la queue humide ?

Comme pour la plupart des autres maladies, vous pouvez éviter la maladie de la queue humide en prenant des mesures préventives pour promouvoir la bonne santé continue de votre hamster. Malheureusement, même les hamsters les mieux soignés peuvent tomber malades de la maladie de la queue humide, mais grâce à des soins appropriés, vous pouvez minimiser leur risque de tomber malades ou de mourir de cette maladie.

Ces conseils sont simplement de bonnes pratiques pour tout propriétaire de hamster. Ils doivent être suivis quel que soit l’âge, la race et l’état de santé de votre animal.

  • Changez leur litière et lavez leur cage une fois par semaine avec un savon doux (non antibactérien).
  • Dans la foulée, lavez tous leurs jouets, leurs bols à nourriture, leur bouteille d’eau, leurs roues et tout autre objet avec lequel ils entrent en contact dans leur cage.
  • Renseignez-vous sur la maladie de la queue humide auprès du magasin ou de l’éleveur chez qui vous obtenez tout nouveau hamster. S’ils ne savent pas de quoi vous parlez, n’achetez pas de hamster chez eux. S’ils ne connaissent pas les signes de la queue humide, ils ne sauront peut-être pas s’ils vous vendent un hamster malade.
  • Lorsque vous achetez un nouveau hamster, assurez-vous qu’un vétérinaire leur donne un certificat de bonne santé avant de les introduire à d’autres animaux ou personnes de votre maison – surtout d’autres hamsters.
  • Pour limiter le stress sur votre hamster lorsque vous l’introduisez dans son nouvel environnement, minimisez les manipulations et conservez la même nourriture qu’ils mangeaient chez le vendeur ou l’éleveur.
Photo de l'auteur
Publié par Julie

Passionnée des hamsters depuis mon plus jeune âge, je partage avec vous toutes mes connaissances à leur sujet !

Laisser un commentaire